Loading...

Nos conseils pour choisir votre 3eme pilier

Grâce aux 3eme pilier, il est possible pour les retraités de profiter d’une retraite plus confortable une fois l’âge légal atteint. Effectivement, c’est un moyen d’épargner individuellement sur le long terme pour combler les manques des premiers et deuxièmes piliers. C’est une option qui n’est d’ailleurs pas obligatoire. Mais vu ses avantages, vous envisagez sérieusement d’y souscrire. À travers notre guide, vous allez découvrir comment sélectionner votre 3eme pilier.

Le 3eme pilier libre

Les Suisses ont à disposition de nombreuses possibilités en ce qui concerne le 3ème pilier. Effectivement, ils peuvent se tourner vers un 3eme pilier libre. C’est une option à laquelle tous les citoyens suisses, même ceux qui habitent à l’étranger, peuvent souscrire. Par contre, seuls ceux qui résident dans le pays pourront profiter de déductions fiscales très avantageuses pour cette solution d’épargne. En vous orientant vers cette alternative, vous avez la possibilité de décider sur la durée de votre contrat et de retirer votre capital après 3 ans de souscription. Et cela sans que vous ayez à justifier la demande de retrait de la police. De plus, il est également possible que la personne qui va payer la cotisation soit différente de son bénéficiaire. Les enfants peuvent donc utiliser cette épargne pour leurs parents. Tout comme vous pouvez souscrire à un 3eme pilier pour concocter une belle épargne pour vos enfants. En effet, avec ce choix, vous pouvez assurer plusieurs personnes avec une seule convention. Enfin, en ce qui concerne le montant de la cotisation, vous êtes libre de fixer la valeur que vous désirez. Aucune limite n’a été imposée. Et en fonction de votre canton, une déduction fiscale est appliquée sur les cotisations. Tandis qu’aucune imposition n’est appliquée à la fin du contrat. Vous pouvez d’ailleurs prendre le temps de calculer sur le3emepilier.ch vos cotisations pour déterminer la valeur idéale.

A découvrir aussi  Une rentrée prometteuse pour les entreprises de construction

Le 3eme pilier lié

Il est également possible d’opter pour un contrat de 3eme pilier lié. Cette option est ouverte à toutes les personnes qui travaillent en Suisse et à certains frontaliers. Et la durée de son contrat est relative à l’âge de votre retraite. Si vous êtes un homme, votre départ en retraite se fera à vos 65 ans contre 64 ans pour les femmes. Il est toutefois possible de retirer votre capital et de mettre un terme au contrat après un an en respectant au moins une des conditions suivantes :

  • Vous allez quitter définitivement la Suisse.
  • Vous allez faire l’achat de votre résidence principale.
  • Vous avez décidé d’être indépendant.

Vous pouvez aussi retirer votre argent du contrat 5 ans avant votre départ en retraite. Nous vous recommandons de vérifier que la compagnie dispose d’une valeur de rachat avant de retirer vos fonds du contrat. Pour cette convention, la somme maximale de la cotisation autorisée est de 6883 CHF par année civile pour un salarié. Pour un indépendant, elle est fixée à 20 % des revenus net d’exploitation avec un montant qui ne dépasse pas les 34 416 CHF par année civile.

Le 3eme pilier chez une banque ou chez une assurance

La souscription d’un 3eme pilier auprès d’une banque vous offre une plus grande souplesse en ce qui concerne vos cotisations. Effectivement, vous pouvez verser le montant désiré en respectant les limites du plafond annuel maximum appliqué. Et dans le cas où vous ne pouvez pas payer de cotisation à cause d’un arrêt de travail. Votre contrat sera en pause et vous pourrez le reprendre dès que vous aurez recommencé à payer vos cotisations. Par contre, avec une souscription auprès d’une assurance, une longue période de non-paiement de vos cotisations pourrait être problématique. Comme votre compte est considéré comme passif, la prime va être libérée. Ce qui va entraîner des démarches compliquées pour sa réactivation. Par ailleurs, si vous choisissiez un pilier 3a auprès d’une compagnie d’assurance. Vous bénéficiez de plus de sécurité. Effectivement, avec l’option libération des primes dans le cas d’une incapacité de gain. Vous avez la possibilité de payer vos cotisations même si vous êtes dans l’incapacité de le faire. Et si vous décidez avant que la date de fin de contrat arrive. Vos héritiers pourront toucher la totalité du capital, et ce même si vous n’avez pas payé toutes vos cotisations.

A découvrir aussi  Comment attirer des prospects sans se tromper ?