Loading...

Apprentissage ou professionnalisation ?

Après le baccalauréat, il vous est possible d’opter pour l’alternance, mais très souvent les types de contrats disponibles mènent à confusion. Si vous faites partie de ceux qui projettent de s’y mettre, cet article vous sera d’une grande aide. Il vous dit tout ce qu’il faut savoir à ce sujet : principe, conditions et avantages ; pour mieux vous guider dans votre choix.

Qu’est-ce qu’une alternance ?

Les contrats d’alternance permettent aux étudiants de pratiquer une activité rémunérée, tout en poursuivant en parallèle une formation. Autrement dit, les apprenants peuvent en même temps travailler et étudier. Cependant, il s’agit d’un concept tripartite et sous conditions. Le contrat en question doit être signé entre l’établissement universitaire ou l’Institut de formation, l’employeur et le jeune concernés. Les conditions d’éligibilité ainsi que les différents avantages définissent le type de contrat. Il en existe essentiellement deux : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage

C’est un accord écrit, signé par les trois parties citées précédemment. Assujetti à une formation initiale, il vise l’obtention d’un diplôme homologué par L’État. En d’autres termes, les jeunes étudiants qui se penchent pour ce genre de contrat peuvent fusionner plusieurs types d’orientation durant leur parcours. Habituellement, ce contrat d’apprentissage est désigné comme étant un véritable contrat de travail. Il peut durer jusqu’à deux ans, voire même plus, et peut engager l’apprenant à consacrer 50 % de son temps d’apprentissage. Les enseignes publiques sont souvent les lieux de prédilection pour ce type de contrat.

Le contrat de professionnalisation

Tel le contrat évoqué ci-devant, l’on parle là d’une entente écrite signée par l’étudiant, l’entreprise et son centre de formation. Celui-ci adhère au cadre de la formation professionnelle continue. Auparavant signifié de contrat de qualification, il propose plutôt un parcours qui pointe de but en blanc vers une orientation spécifique. Comme son nom l’indique, il a plus des fins professionnels qu’académiques. En pratique, c’est vers les entreprises privées que les étudiants intéressés par cette alternance se ruent.

Conditions et avantages

Dans cette partie seront révélées les différences entre l’apprentissage et la professionnalisation.

  • L’âge de l’étudiant : généralement entre 16 et 29 ans. Les candidats ayant plus de 30 ans peuvent soumettre une demande de contrat de professionnalisation s’ils sont à la recherche d’un travail. La limite d’âge pour l’autre genre de contrat est de 26 ans.
  • La durée de l’alternance : dans le cadre d’une formation continue, la durée est limitée à 150 h chaque année. La formation initiale quant à elle, peut aller jusqu’à 400 h tous les ans.
  • Rétribution : les apprenants sont rémunérés en fonction de leur âge et de leur niveau d’études. Les rémunérations vont de 26 à 100 % du SMIC pour ceux qui aspirent à obtenir un diplôme et de 55 à 100 % pour l’obtention d’une qualification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *