Loading...

Comment être plus convaincant à chaque étape de l’entrevue ?

Les entrevues pour les postes les plus concurrentiels se déroulent en plusieurs séries, et trois sont courantes.  Bien que l’objectif primordial tout au long du processus soit d’évaluer l’adéquation mutuelle entre le demandeur d’emploi et l’employeur, chaque étape met un accent différent sur les traits que l’employeur veut analyser.  Les premières étapes visent à s’assurer que vous possédez les qualifications de base, tandis que les dernières étapes permettent d’approfondir votre adéquation potentielle à la culture de l’organisation.

Voici quelques conseils pour vous aider à réussir chaque étape du processus d’entrevue.

La première étape

La première entrevue sera probablement menée par un recruteur qui s’assurera qu’il peut vous présenter comme candidat au gestionnaire d’embauche.  Il sera à l’écoute pour savoir si vous avez de l’expérience dans les compétences de base décrites dans la description de poste.  Ainsi, il est possible qu’ils veuillent savoir que vous avez de l’expérience SQL lors d’une entrevue pour un poste d’analyste de données.  

Étant donné que ce premier entretien vise davantage à s’assurer que vous remplissez les bonnes cases à cocher, vous devez vous assurer de couvrir suffisamment de terrain pour relier les points entre la description de poste et la façon dont vous décrivez votre expérience.

De plus, vous devez manifester un grand intérêt pour le poste, car le recruteur doit s’assurer que les candidats qu’il présente au gestionnaire recruteur ont une chance raisonnable d’accepter une offre, le cas échéant.

La deuxième étape

C’est là que les choses deviennent très intéressantes, car vous êtes généralement interviewé par plusieurs responsables, avec des objectifs multiples et variés. Voici quelques-unes des personnes avec lesquelles vous pourriez avoir une entrevue et ce qu’elles recherchent dans votre candidature. 

Les intervenants inter-fonctionnels 

De plus en plus, les organisations utilisent des modèles de collaboration matriciels, ou les employés doivent collaborer avec d’autres groupes fonctionnels et sont tenus responsables de leurs actes, en plus de leur supérieur direct. Pour ce faire, il faut embaucher des personnes qui ont le bon état d’esprit de collaboration afin de bien gérer la complexité inhérente du modèle.

Lorsque ces intervenants vous interviewent, leur principal objectif est de comprendre ce que cela fait de collaborer avec vous. Ainsi, lors de l’entrevue sur la gestion des produits, les ingénieurs demanderont aux gestionnaires de produits quelle est leur approche pour s’aligner sur la portée et établir les priorités sur lesquelles les ingénieurs devront travailler. Ils évalueront également vos capacités à faire le travail (p. ex., l’analyse des exigences), mais l’intuition émotionnelle de la façon dont ils perçoivent votre style de travail jouera un rôle démesuré pour déterminer s’ils donnent leur approbation.

C’est pourquoi il est important de vous préparer en réfléchissant à au moins deux exemples sur la façon dont vous avez collaboré avec succès avec d’autres personnes dans le passé, et d’avoir des précisions sur ce quelques questions essentielles.  

  • Comment avez-vous établi une relation de travail solide (par exemple fondée sur la confiance, la collaboration) ?
  • Quelles ont été les mesures du succès et comment vous êtes-vous assuré que toutes les parties ont été reconnues ?
  • Comment les autres décriraient-ils votre style de travail ? 

Les pairs

Il est courant d’être interviewé par vos futurs pairs, pour la même raison que les parties prenantes inter-fonctionnelles vous interviewent. Par contre, à la différence des autres parties prenantes, vos pairs peuvent aller très loin dans la compréhension de vos compétences particulières. Par exemple, il est courant pour les spécialistes du marketing de produits d’interroger leurs pairs potentiels et de leur poser des questions détaillées sur la stratégie de campagne, les connaissances des clients et la façon dont ils effectuent des études de marché.

Pour vous préparer efficacement à cette entrevue, il est utile de décrire certains cadres que vous pouvez intérioriser et qui décrivent votre approche à l’égard des activités courantes requises pour votre emploi. Par exemple, si vous êtes un commercial en produits, quelle est votre approche pour lancer une nouvelle campagne ?

Vous pouvez esquisser une structure simple qui répond à plusieurs impératifs. 

  • Identifier l’objectif de la campagne (par exemple, créer une prise de conscience).
  • Analyser les segments de clientèle.
  • Rechercher des campagnes concurrentes.
  • Tester et réitérer de plus de 10 combinaisons copie/création.
  • Mesurer les “indicateurs clés de performance spécifiques”.

Le but de décrire ces cadres à l’avance est de vous guider dans les questions impromptues afin que vous ayez un point de départ dans la réponse, ce qui résout un problème commun pour les chercheurs d’emploi qui savent comment faire leur travail mais qui ne savent pas comment formuler une réponse cohérente qui soit plus facile à comprendre.

Le directeur d’embauche

Les gestionnaires d’embauche sont répertoriés en dernier dans cette section, car il est courant qu’ils accordent une importance significative aux commentaires des pairs et des partenaires interfonctionnels, car ils savent que votre productivité dépendra fortement de votre capacité à collaborer avec ces groupes.

Les gestionnaires d’embauche ont tendance à avoir une vue d’ensemble et se concentrent souvent sur les aspects les plus faibles de votre candidature, dont certains peuvent être éclairés par les autres intervieweurs.

Retrouvez ci-dessous les 2 domaines de faiblesses les plus courants qui sont testés sous pression.

  • L’expérience pertinente : Les gestionnaires d’embauche devront rendre compte de votre rendement, ce qui peut permettre d’atténuer les risques et d’embaucher le candidat ayant le potentiel le plus élevé.  C’est pourquoi il leur arrive souvent de poser des questions approfondies sur vos “compétences spécialisées” et de savoir si vous les avez appliquées dans un environnement similaire (p. ex. industrie, taille de l’entreprise, modèle opérationnel). C’est pourquoi vous devez passer en revue la description de poste, ligne par ligne, et vous assurer d’avoir des points de discussion sur vos compétences pertinentes, même si vous n’avez pas d’expérience directe, pour chacun.
  • Le “pourquoi” derrière vos antécédents professionnels : Les deux tendances que recherchent les gestionnaires d’embauche sont la durée d’emploi et la progression de vos postes. C’est pourquoi il est important d’avoir 2 ou 3 arguments pour expliquer les motivations derrière les différentes étapes de votre carrière, et comment chaque transition vous a aidé à grandir et à développer vos capacités.

Les étapes finales

Si vous êtes invité à la dernière ronde, cela signifie que vous avez démontré les compétences et la capacité organisationnelle requises pour réussir et maintenant l’accent est mis sur une comparaison relative entre vous et les autres candidats de la ronde finale. Certains des types d’intervieweurs des étapes précédentes se présenteront de nouveau et la même stratégie s’applique, mais il y a aussi trois types d’entrevues nuancées qui sont plus courantes dans les rondes finales. 

L’entrevue avec un panel

L’entrevue avec un panel est une occasion unique de voir comment vous interagissez dans un contexte de groupe, comment vous adaptez votre communication à un public varié et comment vous gérez le stress des intervieweurs simultanés.

Il est utile de penser à cette entrevue comme une simulation de ce que ce sera d’être dans les réunions de groupe quotidiennes et d’aborder l’entrevue avec cet état d’esprit. Cela signifie qu’il faut s’adresser à toutes les personnes présentes dans la salle et se concentrer vraiment sur l’engagement avec le public, car les compétences plus douces jouent un rôle plus important ici que lors de la première ronde.

La présentation du groupe 

Celle-ci est généralement composée de deux éléments. Tout d’abord, on vous demandera de vous présenter et de souligner votre expérience de base. Deuxièmement, vous recevrez une demande précise concernant l’entreprise et vous devrez faire preuve d’une stratégie et d’une approche réfléchies pour régler le “problème”. Cela peut souvent ressembler à une entrevue de cas, mais où l’on vous donne plus d’informations et de temps pour présenter un point de vue plus approfondi.

Pour ce type d’entretien, vous devez faire 3 choses.

  • Préparez une histoire synthétisée (moins de 5 minutes) qui répond à la question “Parlez-moi de vous”, en mettant l’accent sur le lien entre votre expérience et l’opportunité.
  • Prévoyez 2 minutes par diapositive et répétez votre cadence pour vous assurer que la durée de la présentation soit appropriée.
  • Exercez-vous à faire une présentation à l’avance, mais ne la mémorisez pas et ne lisez pas mot pour mot la présentation.

Un cadre pour chaque cycle

Avant chaque tour et chaque entretien, réfléchissez aux points suivants pour concentrer votre préparation sur les domaines les plus importants.

  • “Qui sont les intervieweurs et qu’est-ce qui les intéresse le plus ?”  
  • “Qu’est-ce qu’ils pourraient percevoir comme faiblesse dans ma candidature, et comment puis-je y remédier ?”
  • “Quelles sont les caractéristiques que je veux mettre en évidence au sujet de ma candidature qui peuvent m’aider à me différencier des autres candidats ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *