Loading...

Tout savoir sur le benchmarking

Dans un environnement commercial aussi concurrentiel, où les entreprises cherchent à être le premier choix du client, il est d’une importance vitale de se tenir au courant des tendances qui se développent dans le secteur. Un esprit ouvert pour apprendre de l’expérience des autres favorise la croissance. Et un outil connexe pour y parvenir est le benchmarking.

Qu’est-ce que le benchmarking ?

Benchmark signifie analyse des produits et pratiques d’entreprises concurrentes. Appliqué dans les domaines du marketing, le benchmark est donc une stratégie d’analyse qui se concentre sur l’identification de pratiques positives dans des entreprises qui partagent la même niche de marché, et des produits ou services similaires à ceux de la marque qui souhaite mettre en œuvre une telle étude comparative.

Le benchmarking n’est pas un outil qui cherche à copier l’autre. En effet, faire un benchmark consiste à examiner la manière dont les processus sont mis en œuvre dans d’autres marques. Cela permet de tirer des leçons de leur expérience et ainsi, de générer de nouvelles stratégies qui intègrent les nouvelles connaissances adaptées aux objectifs et aux domaines d’opportunité propres à la marque.

S’il est adopté comme une pratique continue, il est très utile pour les entreprises d’analyser comment offrir des solutions qui répondent aux besoins réels de leur public cible et aux tendances du marché liées à l’expérience client. Et cela, de manière critique et constructive.

Avantages du benchmarking

Voici quelques-uns des avantages de l’analyse comparative :

Une connaissance accrue du niveau de concurrence du marché 

L’étude des mouvements des marques qui partagent la même niche permet d’identifier en temps réel les changements que connaît le marché.

Élaboration de plans d’action pour l’amélioration continue

Générer des sources d’information fiables permet de prendre des décisions plus affirmées, et de disposer d’une carte plus tangible de la direction à donner aux actions de la marque.

Réduction des coûts

En ayant une meilleure compréhension de la façon dont les concurrents exécutent leurs processus, puis en apportant des modifications aux plans d’action, l’entreprise peut affiner ses méthodes. Ce qui peut avoir un impact positif sur la réduction des coûts en cas de mauvaise exécution.

Transformer les erreurs en apprentissage

Si l’objectif principal du benchmarking est d’apprendre des succès des autres, en étudiant comment leurs processus d’entreprise diffèrent des siens, il est possible de connaître les aspects qui ne sont pas bénéfiques. L’identification de ces erreurs est utile pour reconnaitre les actions similaires qui sont menées et qui pourraient vous amener à faire la même erreur afin de les corriger à temps.

L’information est la clé du développement de toute entreprise. Plus on connaît le secteur dans lequel la marque opère, plus les plans d’action et les stratégies générés seront efficaces.

Les différents types de benchmarking

Lors de la réalisation d’un benchmark, il est important de choisir les bons concurrents dont on veut tirer des enseignements.  En tant que stratégie, le benchmarking peut se spécialiser dans plusieurs domaines tels que :

Le benchmarking des marchés internationaux

Le benchmarking de la concurrence : ce type de stratégie est axé sur l’étude des processus ou des stratégies dans des secteurs autres que le sien.

Le benchmarking interne : il vise à réaliser un auto-examen des différents domaines qui composent l’entreprise.

Le benchmarking des performances numériques : cette étude se concentre sur le fonctionnement des vitrines numériques.