Loading...

Les questions pièges lors d’un entretien d’embauche : comment les dévier ?

Vous venez de recevoir un appel pour un entretien d’embauche ? L’étape de l’entretien est cruciale. Même si vous avez un bon CV, c’est le moment de convaincre le recruteur que vous correspondez réellement au profil qu’il recherche. Afin d’éviter de perdre vos moyens lors de votre entretien, mettez votre stress de côté et préparez vos réponses pour les questions pièges. Voici les pièges les plus courants et les moyens d’y répondre efficacement.

Présentez-vous…

C’est une question qui paraît banale a priori. Mais en réalité, c’est une question décisive. En commençant l’entretien par cette étape, le recruteur cherche à savoir si vous vous exprimez clairement et avec concision. Il évalue également la qualité des informations que vous lui donnez. Ne tombez pas dans le piège en vous contentant de réciter votre CV. Il l’a déjà lu. Allez à l’essentiel. Faites-lui un petit résumé. C’est le moment de vous mettre en valeur. Vous pouvez lui parler de l’expérience professionnelle qui vous a marqué le plus.

En vous demandant de vous présenter, le recruteur souhaite connaître votre point de vue sur vous-même. Il cherche à cerner votre personnalité.

Pourquoi avoir choisi de postuler auprès de notre entreprise ?

Évitez de dire les fameuses phrases : « J’ai toujours eu envie de travailler avec vous depuis longtemps » ou « J’ai rêvé de cette place depuis ma tendre enfance ». Les recruteurs entendent ce genre de réponse plusieurs fois par jour. Faites en sorte de vous démarquer du lot.

En vous posant cette question, le recruteur cherche à évaluer vos connaissances sur la société en général. Il faut éviter de décrire les rôles du poste qui vous intéresse. Le recruteur maîtrise le sujet plus que vous. Orientez plutôt vos réponses sur les points pour lesquels le poste vous intéresse.

Faites-vous partie des éleveurs ou des chasseurs ?

C’est une des questions insolites que le recruteur peut poser. En réalité, ce n’est pas vraiment une question piège. Il veut seulement cerner votre propre nature. Quelle que soit votre réponse, pensez à bien étayer vos réponses et à expliquer vos choix.

C’est également un moyen de voir votre réaction face aux situations déstabilisantes.

Avez-vous des questions pour nous ?

Des candidats laissent souvent cette question en suspens. Évitez de dire que vous n’avez rien à demander. Cette question sert à tester votre curiosité. Choisissez de finir votre entretien avec brio. Il se peut que tous les points aient été soulevés durant l’entretien, mais utilisez votre imagination. Il existe des questions qui passent bien à chaque fois. Vous pouvez par exemple demander la prochaine étape du recrutement. L’essentiel est de montrer votre motivation pour le poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *